Protocoles APPN

Parmi les éléments de pilotage que nous a adressés  l’Inspection Régionale Académique, est rappelée, en référence à la circulaire n°2017-075 du 19/04/2017, la nécessité de mettre en place des protocoles de sécurité pour chacune des APPN programmées dans nos établissements scolaires.

Pour nous aider dans la formalisation de ces  protocoles, nous pourrons nous appuyer sur un vademecum à destination du chef d’établissement et un vademecum à destination des enseignants, conçus par un groupe d’enseignants experts de l’académie. 

Nous pouvons également nous inspirer des documents présentés au stage syndical que le SNEP Amiens a organisé en Février dernier et qui avait réuni plus de 100 collègues.  Ces documents sont disponibles à partir des liens suivants :

Aide et conseils pour la course d’orientation 

Protocole Escalade du collège de Flixecourt (Merci pour leur partage)

Michel Guélou

Transport des élèves et sport scolaire : un nouveau coup dur pour nos AS ?

De nombreux collègues nous alertent sur la position de leur chef d’établissement qui leur interdit  la possibilité d’utiliser les véhicules personnels ou de location pour transporter des élèves dans le cadre de l’AS.

Ils font référence à la circulaire du 3/08/2011 (point 2.4) sur les sorties et voyages scolaires au collège et au lycée.

Le SNEP Amiens a sollicité le service juridique du SNEP afin d’apporter des réponses aux collègues qui nous sollicitent.

Il n’y a pas d’ambiguïté: la circulaire du 03/08/2011 ne s’applique pas au sport scolaire.

Vous trouverez à partir du lien suivant la réponse de la DGESCO à une question posée par l’Inspection Générale.

Par ailleurs, le collège de Moreuil a reçu ce courrier du rectorat d’Amiens qui confirme bien la possibilité de transport des élèves dans le cadre de l’AS.

Michel Guélou

-2650 postes : ça change quoi pour moi ?

2650 suppressions de postes c’est NON ! Education Nationale : GREVE le 12 novembre !

Le gouvernement Macron se gargarise d’une rentrée 2018 qui s’est déroulée « dans de bonnes conditions… »

2650 postes d’enseignants (et 400 de personnels administratifs) supprimés, c’est une nouvelle dégradation des conditions d’étude pour nos élèves et de travail pour les personnels qui est programmée pour la rentrée prochaine. En outre, l’ensemble des profs pourraient se voir imposer une 2ème HSA !

Stop, ça suffit !

Les conséquences de telles décisions seraient immédiates :

  • Moins de postes au concours
  • Moins de possibilités de mutations
  • Des barres d’entrée au mouvement inter qui exploseraient
  • Davantage de postes partagés, de compléments de service
  • Des effectifs par classe en nette augmentation
  • Toujours plus de contractuels.

Le SNEP-FSU appelle à la grève le 12 novembre, dénonce ces suppressions d’emplois dans un contexte d’une augmentation démographique.

Nous demandons au gouvernement de renoncer à ce projet. 

Toutes les infos sur les lieux et horaires de manifestations

Rencontre Rectrice / SNEP-FSU Amiens du 24/09

A la demande du SNEP-FSU formulée début juillet auprès de la Rectrice, nous avons obtenu une entrevue.

La Rectrice était absente, elle était représentée par : Monsieur VIAL Secrétaire Général du rectorat et Madame BOULNOIS IA-IPR.

Le SNEP était représenté par :  Michel GUELOU, Pamela SVETOJEVIC, Guillaume ANCELET, Marc MEUNIER.

Au sujet de l’invalidation de 9 stagiaires sur 36 :

Isabelle BOULNOIS : c’est une logique de gouvernance du rectorat, les IA-IPR inspectent les stagiaires alors que cela n’est pas le cas dans beaucoup d’autres académies. Il s’agit d’une volonté de mieux les accompagner durant leur année de stage dans le cadre Exigence / Bienveillance.

Dans notre académie, sont affectés des stagiaires qui n’ont pas été formés à Amiens et qui présentent et/ou éprouvent certaines difficultés au moment d’entrer dans le métier. Ils coûtent alors cher en accompagnement (dispositif OPERA, tutorat, visites des corps d’inspections)

Le choix académique consiste à accompagner les stagiaires de l’académie au mieux donc de ne pas hésiter à prolonger le stage d’une année si nécessaire.
Ce type de décision est notamment destiné à protéger tout le monde : l’institution MEN, les élèves et le stagiaire.
Il y a un bon travail de liaison réalisé avec les 2 collègues en charge des stagiaires à l’ESPE.

Cette situation d’invalidation massive est mal vécue par tous les interlocuteurs de l’institution.

Chaque académie a ses propres règles de fonctionnement concernant la titularisation. Il n’existe pas d’harmonisation au niveau national.

Isabelle Boulnois prend en charge le dossier des fonctionnaires stagiaires. Elle les rencontrera tous le lundi 1/10/2018.

Les rendez-vous de carrière :

Les avis définitifs sont en cours de finalisation, et seront communiqués simultanément après harmonisation globale.

Pas de changement de volume du nombre d’inspections sauf que les RDVC ne peuvent être faits que par des IA-IPR, les chargés de mission sont donc missionnés sur les visites d’accompagnement du 4ème échelon et les réunions d’équipe qui n’existent pas à l’issue d’un RDV de carrière.

Les TZR :

Pour une définition du délai raisonnable de prise en charge des élèves. Volonté de prise en charge immédiate des élèves par le Chef d’Etablissement et nécessité de prendre des informations préalables pour le TZR.

  • Oui des recommandations seront communiquées aux CE sur la base de ce qui est écrit dans le Vademecum des enseignants contractuels

En ce qui concerne les ISSR, est-il possible de signifier aux bénéficiaires le détail des sommes versées ?

  • Cela va être étudié mais ne doit pas engendrer de travail supplémentaire pour les services du rectorat. (Charge de travail déjà élevée)

Circulaire de rentrée : (arrivée dans nos boites mails depuis l’entrevue)

Elle a été différée pour communiquer les éléments de pilotage sur une durée fixée à 3 ans.

La lettre de rentrée sera communiquée simultanément, ce qui évitera 2 envois décalés.

 

Fin des enseignements de détermination qui concernent 4 lycées dans notre académie, « c’est bien dommage » pour Isabelle Boulnois.

Pas d’enseignement de spécialité en EPS dans la nouvelle réforme

  • Tous les acteurs institutionnels sont à l’œuvre pour « gérer » au mieux cette situation.

UNSS

2 cadres régionaux au SR UNSS + 1 secrétaire, est-il possible d’avoir une personne supplémentaire ? Il y a quelques années, ils étaient 6 (3+3)

  • Le 3ème poste correspondait à celui qui manquait aux IA-IPR pendant plusieurs années ! 91 ETP ont été rendus l’année dernière, il sera donc difficile de libérer un poste pour la DR UNSS.

Difficultés supplémentaires à venir pour les AS avec l’augmentation de 10% du forfait licences : c’est une mauvaise nouvelle pour Isabelle Boulnois.  

Protocole APPN :

Il existe un travail en collaboration avec les Hauts de France

Il existe un groupe académique. Les documents à destination des chefs d’établissement et des collègues sont en cours de finalisation. Martine Winckels assure le pilotage de ce groupe.

 

Si vous souhaitez davantage de détails sur les sujets abordés n’hésitez pas à contacter un militant du SNEP-FSU présent à cette entrevue.

 

Les AS adressent un carton rouge au Ministre !

Afin de maintenir le budget global de l’UNSS en 2018 au niveau de celui de 2017, l’AG Nationale de l’UNSS du 1/06/2018 a voté une augmentation de 10% du contrat licence. Le plus gros effort est demandé aux familles (10% en plus c’est 456000 euros de plus que l’an dernier), alors que celui du ministère apportera 125000 euros en plus.

Ce sont les licences qui apportent le plus au budget global de l’UNSS : 11.8 Millions d’euros sur un total de 33.2 Millions d’euros. Viennent ensuite les collectivités territoriales (7.5 Millions d’euros) puis le ministère (3.8 Millions d’euros dont près de 27% serviront au salaire des cadres UNSS).

Au cours de l’AG,  les élus des AS ont quitté la séance avant le vote pour monter leur désapprobation.

Parmi les votants seul le SNEP a voté contre.

Propositions d’actions :

Cette subvention peut aider :

  • A couvrir à minima l’équivalent des 10% d’augmentation du contrat licence (une centaine d’euros)
  • Ou à payer le contrat licence
  • Ou à payer la part de chaque AS au fonctionnement de son district
  • Ou les 3 !

Techniquement,  cette ligne budgétaire peut être inscrite dans le service général « vie de l’élève » en créant un domaine « AS » et en précisant la ou les activités liées à la subvention accordée.

Face à l’augmentation de 10% du tarif des contrats de licences UNSS, le SNEP Amiens a proposé aux collègues d’adresser un carton rouge au ministre lors des AG UNSS de district de rentrée

Merci aux collègues d’avoir joué le jeu.

  • Dans le district Amiénois

Stage 60 : « Agir dans son établissement »

Le SNEP Oise organise le mardi 27/03/2018 un stage « Agir dans l’établissement » au LP de Breuil le vert, de 9h à 16h30.

Vous trouverez en PJ toutes les bonnes raisons de vous y inscrire.

–          Ce stage s’adresse tout particulièrement (mais pas que) aux collègues un peu perdus dans le fonctionnement de leur établissement scolaire, et qui ne savent pas toujours à quelle bonne porte il faut taper pour être entendu et qui manquent d’arguments pour convaincre.

–          Ce stage s’adresse aux jeunes générations d’enseignants (mais pas que) qui vont prendre la place des plus anciens, en particulier en occupant des fonctions (coordonnateur, secrétaire d’AS, membre du CA…) pour lesquelles ils sont peu ou pas préparés.

Bref un stage incontournable à ne pas manquer.

C’est un stage syndical, donc de droit à condition d’inscrire un moins à l’avance, soit au plus tard le 27/02/2018, c’est-à-dire avant le début des vacances d’hiver.

Utilisez pour cela le modèle de demande de stage disponible à partir du lien suivant http://snepfsu-amiens.net/amiens/category/stages/modele-de-demande-de-stage/ et déposez votre demande auprès de votre chef d’établissement.

Envoyez moi votre confirmation de participation à l’adresse mail suivante  michel.guelou@snepfs-amiens.net, afin de nous permettre d’anticiper l’organisation du stage,  dont le repas,  qui est offert par le SNEP.