Edito

Espérer à nouveau ?

C’est peu dire que la réélection du Président Macron a soulevé peu d’enthousiasme dans le pays, tant l’avenir qu’il nous promet est dans la continuité de ce que nous avons subi ces 5 dernières années.

L’activité du SNEP/FSU n’a eu de cesse de démontrer les dégâts que l’actuelle politique gouvernementale provoquait et les régressions sociales qu’elle engendrait, tout en étant force de proposition pour de réelles alternatives politiques.

Nos mandats syndicaux ont besoin  de relais au parlement  pour les opérationnaliser afin d’obtenir  les changements qui nous semblent justes et nécessaires.

Dans la perspective des élections législatives, l’émergence de la nouvelle Union Populaire Ecologique et Sociale pourrait être l’occasion de trouver à l’Assemblée Nationale ces relais qui nous font défaut depuis trop longtemps.

 Peut-être alors serons-nous en capacité d’espérer à nouveau en un avenir fait de progrès social au service du plus grand nombre.

Michel Guélou le 8 mai 2022