Edito

Le bout du tunnel ? 

A compter du lundi 4 octobre 2021 les départements de l’Aisne et de la Somme passent au niveau 1 qui rend possible la pratique en EPS et à l’AS de toutes les APSA sans restriction. L’Oise espère leur emboîter le pas très rapidement afin que toutes et tous nous retrouvions le fil normal de notre métier.

Parallèlement, la situation globale de l’enseignement de l’EPS (effectifs par classe, installations disponibles, heures non assurées) associée aux conditions d’emploi des enseignants d’EPS (imposition des HSA, postes partagés et/ou morcelés, affectation des TZR) font que si l’amélioration de la situation sanitaire est un soulagement, la route est encore longue pour donner à l’Ecole et à notre discipline toute la place qui devrait être la leur. C’est en particulier le sens de l’appel à la grève du mardi 5 octobre 2021.

L’EPS et les élèves méritent mieux que le sort qui leur est réservé, et ce ne sont pas les déclarations ministérielles qui sont de nature à nous rassurer (comme l’opération bouger 30’ par jour).

Le SNEP/FSU entend « profiter » de la campagne présidentielle qui s’ouvre pour mettre en avant la nécessité d’augmenter les horaires d’EPS et d’offrir aux élèves des installations sportives fonctionnelles.

Les militants du SNEP/FSU Amiens tenteront d’opérationnaliser cette orientation, en particulier à l’occasion des stages syndicaux qu’ils organisent ou auxquels ils s’associent. Nous vous encourageons à y participer massivement.

Michel Guélou le 3 octobre 2021